dsc_5896-02.jpg

Projet #ICELAND
En camping-car de Haute-Bavière jusqu’en Islande

20181217_132746-01.jpg

Les aurores boréales au bout du voyage

Accompagnez-les dans leur voyage du fin fond de la Haute-Bavière jusqu’aux aurores boréales d’Islande.

Johannes Hinterseer (@trihannes)
Auteur

Islande
Destination de voyage

HYMER Classe-B ModernComfort T 580
Modèle

Des fjords majestueux aux hauts-plateaux sauvages : l’Islande est synonyme d’aventures et d’espaces infinis. Pour leur voyage au « bout du monde », Hannes et Maria ont donc choisi un compagnon de voyage particulièrement fiable : l’HYMER Classe-B ModernComfort T 580.

dsc_7327-01.jpg
« Volcans, fjords, glaciers – on n’en finit pas d’être émerveillé. »
Johannes Hinterseer

Johannes Hinterseer

Triathlète, aventurier, photographe

dsc_1588-02.jpg
dji_0002-02-01.jpg

Pour atteindre l’Islande depuis le continent européen, vous n’avez qu’une seule possibilité : le ferry à Hirtshals. Mais nos aventuriers doivent d’abord quitter la Haute-Bavière, le réfrigérateur 142 litres rempli de provisions, et prendre la route en direction du Danemark. Un rapide test de moteur sur l’autoroute allemande. Conclusion : presqu’aussi sportif que le triathlète au volant.

En dépassant les Îles Féroé, le couple sent pour la première fois le Nord : clair, froid, authentique. Après trois jours de traversée, l’Islande est en vue. Et cette « vue » est franchement limitée, car l’Islande souhaite traditionnellement la bienvenue aux visiteurs avec une pluie torrentielle et des rafales de vent en forme d’ouragan. Raison suffisante pour passer une première journée douillette dans le Nord. Sur le canapé, un thé chaud à la main, on savoure le confort du salon. Éclairage d’ambiance en guise d’aurores boréales. Pas mal non plus.

dsc_5328-02.jpg

À vrai dire, le projet consistait à faire un peu de route au cours des jours suivants, mais même la route principale ne permet d’avancer que lentement, et on n’en finit pas d’être étonné : paysages époustouflants, ambiance de lumière hallucinante, troupeaux de rennes en plein milieu de la route, plages noires, vagues immenses, espaces infinis et solitude. Avec un tel spectacle, le grand téléviseur à écran plat n’a aucune chance contre les fenêtres panoramiques.

1 sur 1
190823_hymer_landkarten_island

En voulant décrire la nature islandaise, les mots viennent rapidement à vous manquer. Ce lieu possède quelque chose de magique. Inhospitalier mais tout de même magnifique. Il n’est donc pas étonnant que la croyance aux esprits de la nature reste encore si présente dans l’Islande d’aujourd’hui.

Continuons. Mais prudemment.

Dans le Nord, la nuit tombe plus vite qu’on ne le pense. Il ne reste donc plus beaucoup de temps pour trouver un bon emplacement pour la nuit. Et en Islande, le camping au bord de la route est interdit.

Alors il faut rallier la côte habitée la plus proche – mais en roulant au pas à cause de la tempête. Pour couronner le tout, la route nationale bien aménagée se transforme brusquement en piste de terre battue par les flots. Pourtant, impossible de revenir sur ses pas, car le réservoir est presque vide. Il s’agit donc d’ouvrir l’œil et de franchir le col gelé. Les systèmes d’assistance de série travaillent à plein régime, les chaînes à neige font le reste – et tout se passe bien.

dsc_6508-02.jpg
blue-feed-ig-unbearbeitet-27.1

Nouvelle journée, nouvelle météo. Afin d’emmagasiner autant de curiosités islandaises que possible, nos aventuriers ont spontanément élargi leur itinéraire périphérique pour visiter le « Cercle d’or » au sud-ouest de l’île. Mais pas pour longtemps, car leur plan est chamboulé. Trop de touristes. Plan suivant : découvrir l’Islande hors des sentiers battus. Ce plan est une vraie réussite grâce à l’HYMER B-MC T 580 et son réservoir de 180 litres d’eau propre : la civilisation peut attendre. Aussitôt dit, aussitôt fait :

en route vers l’infini.

1 sur 1
blue-feed-ig-unbearbeitet-27.1
dsc_5896-02.jpg

Adieux.

Le 31 décembre, le ciel s’est à nouveau éclairci au-dessus d’Akureyri pour faire place à un feu d’artifice inoubliable. Même les montagnes environnantes se montrent accueillantes en offrant à Hannes et Maria quelques belles journées sur les pistes : se lever, chausser ses skis, aller sur la piste et revenir dans le chalet mobile parfaitement isolé.

Après des excursions époustouflantes sur les glaciers, de longues promenades sur la plage, des caresses aux poneys d’Islande et une fête de Noël plus que chaleureuse dans le camping-car, le voyage touche à sa fin.

Il est temps de faire le bilan du voyage : l’Islande est aussi spectaculaire que réservée. Le terme d’« austérité » prend ici une sens nouveau et très profond.

Si vous souhaitez profiter à votre façon de ce pays sans pour autant renoncer au confort, vous serez mieux que bien en HYMER Classe-B ModernComfort T 580. Il n’appartient qu’à vous d’en faire l’expérience.

dsc_3602-02-01.jpg
dsc_1742-01-02-01.jpg

C’est à vous !

Est-ce que le voyage vers les aurores boréales a éveillé votre curiosité ? Voudriez-vous, vous aussi, découvrir la beauté sauvage de l’Islande par vos propres moyens ? Aucun souci, voici le parfait compagnon de voyage. Góða skemmtun!

Vers l’HYMER Classe-B ModernComfort T

À chaque aventure, l’HYMER qui convient

Chaque HYMER permet d’écrire une histoire comme celle-ci. Dans notre aperçu des modèles, vous trouverez à coup sûr un camping-car ou un fourgon aménagé pour vivre vos expériences de voyage.

Vers les modèles