Norvège – guidés dans la nuit par la lune et les étoiles

Une nouvelle aventure pour Peter Lintner, sa famille et son ami Hannes commence cette fois-ci avec le regard tournĂ© vers la Norvège. Et cette fois-ci, ils ne sont pas sur la route avec un HYMER mais bien avec deux.  Avec l' HYMER ML-T 570 4x4 et l'HYMER ML-T CrossOver, ils se lancent dans un voyage vers le grand froid du Nord. 

Larissa Lintner

Auteur

Destination
Norvège
Modèle
HYMER ML-T 570 et HYMER ML-T CrossOver

20 ½ heures de voyage et 2 heures de sommeil

Comme d'habitude, notre dĂ©part ne se dĂ©roule pas tout Ă  fait comme prĂ©vu : au lieu de partir Ă  10 heures dernier dĂ©lai pour effectuer le long trajet jusqu'Ă  Hirtshals avec un maximum de marge pour notre dĂ©part en ferry, nous partons avec 3 heures de retard. Nous voulions tout simplement profiter au mieux des nombreux espaces de rangement de nos deux HYMER... Sur le papier nous avions estimĂ© 14 heures de route pour parcourir les 1 355 km qui nous attendaient. En raison de plusieurs embouteillages et d'un contournement par la magnifique rĂ©gion de Thuringe, cela s'est rapidement transformĂ© en plus de 16 heures. C'est ainsi que notre dĂ®ner a pris la forme d'un arrĂŞt nocturne, peu avant 1 heure, un peu en dehors de Flensburg (oĂą se trouve d'ailleurs, juste Ă  cĂ´tĂ©, une station-service Shell bon marchĂ©).

Pendant le reste du trajet jusqu'Ă  Hirtshals, nous sommes accompagnĂ©s par une pleine lune lumineuse, ce qui constitue une entrĂ©e en matière prometteuse pour notre voyage de trois semaines. Après 2 heures de sommeil, Ă  quelques encablures du port du ferry, notre bateau part en direction de Langesund Ă  9 heures. Avec une vue magnifique et un fantastique petit-dĂ©jeuner buffet Ă  volontĂ©, nous nous rĂ©veillons rapidement et sommes accueillis 4 heures Â˝ plus tard par les fameuses maisons rouges norvĂ©giennes Ă©clairĂ©es par un soleil radieux.

La recherche d'un endroit oĂą dormir

AtrĂĄ, Ă  2h30 de Langesund, est notre première destination de la journĂ©e. En chemin, nous faisons de courts arrĂŞts pour laver les camping-cars et changer de l'argent dans un distributeur automatique de billets, pas si facile que ça Ă  trouver. Ă€ AtrĂĄ, nous commençons Ă  chercher un endroit pour dormir (que nous finirons par trouver dans une forĂŞt après avoir traversĂ© deux ponts Ă©troits au-dessus d'un ruisseau), ce qui deviendra une habitude au cours des prochaines semaines.

Une fois sur place, nous dĂ©couvrons quelques cèpes et bolets. Pour clore deux journĂ©es Ă©puisantes, avec peu de sommeil et d'innombrables kilomètres parcourus, nous intĂ©grons les champignons au programme de notre dĂ®ner, accompagnĂ©s d'un verre de vin rouge importĂ©. Ensuite, nous nous couchons "relativement" tĂ´t (comparĂ© Ă  nos habitudes), afin de pouvoir repartir du bon pied le lendemain matin.

Brève parenthèse : les 3 points forts de nos véhicules

Aptitude au tout-terrain : traction intégrale et éclairage optimal

La traction intégrale nous a permis d'avancer en toute sécurité et fiabilité hors des sentiers battus. De plus, les barres LED au-dessus de la cabine, associées aux phares LED haute performance, offraient une excellente visibilité et un éclairage optimal du terrain.

De généreux espaces de rangement : des barres de toit et un grand garage arrière

Dans le grand garage arrière de l'HYMER ML-T CrossOver, nous avons aisément pu ranger tout notre équipement, pourtant très volumineux. Les grandes malles en aluminium ont pu être facilement fixées aux œillets d'arrimage à l'aide de sangles. Le kayak et les planches de stand-up paddle ont trouvé facilement leur place sur les barres de toit. L'échelle d'accès arrière permettait de charger facilement et en toute sécurité.

Autonomie : installation solaire et Smart-Battery-System HYMER

Grâce à l'installation solaire combinée au puissant Smart-Battery-System HYMER, nous étions totalement autonomes au niveau courant pendant tout le voyage. Même par mauvais temps, nous avions toujours suffisamment de capacité de batterie pour faire fonctionner et recharger les appareils que nous avions emportés, comme les caméras, les ordinateurs portables et les drones.

Utilisation des cookies

Veuillez autoriser les cookies marketing pour visualiser cette vidéo.

Ouvrir les paramètres des cookies

Tout-terrain

Après un délicieux petit-déjeuner au milieu de notre clairière, nous quittons Atrå et ne parcourons ce jour-là qu'une courte distance (34 km) sur une route accidentée jusqu'à Kalhovd ; mais pas avant d'avoir fait le plein d'eau dans un garage local. Pour le trajet mouvementé qui nous attend, il faut payer 50 couronnes norvégiennes (environ 5 €) pour accéder aux routes de montagne vers Steinsbøle, Kalhovd, Synken, Grotte et Gvepseborg.

Cela vaut vraiment les 5 €. Kalhovd est entourĂ©e d'un magnifique paysage, composĂ© de rochers, de beaucoup de verdure et du Grytefjorden. Et c'est justement parce que nous nous y plaisons que nous passons une grande partie de la journĂ©e Ă  rouler et Ă  nous promener le long de ce lac situĂ© aux confins du Hardangervidda, un plateau montagneux en Norvège. Le soir, nous avons droit Ă  une magnifique vue sur les derniers rayons du soleil qui se reflètent dans le lac.

Geilo - l'Ischgl norvégienne

Le lendemain, dans l'après-midi, nous quittons cet endroit magnifique et calme pour nous rendre Ă  Ustaoset en passant par Geilo. Outre son nom amusant, Geilo est connue pour ses domaines skiables et ses sentiers de randonnĂ©e en montagne (c'est pratiquement l'Ischgl norvĂ©gienne !). Près d'Ustaoset, nous parvenons Ă  trouver un chouette endroit oĂą dormir, tout au bord de l'eau. Il est mĂŞme un peu Ă  l'abri du vent, ce qui nous convient parfaitement après les quelques rafales de vent qui nous ont surpris Ă  Kalhovd la nuit prĂ©cĂ©dente. 

En Norvège, il peut déjà faire assez froid à cette époque de l'année et nous le ressentons assez nettement le lendemain matin. Conséquence : nous cherchons le chaud et le salé à Eidfjord. Pendant le trajet d'une heure et demie, nous passons devant le glacier Hardangerjøkulen, le sixième plus grand de ce type en Norvège, quelques cascades et quelques moutons. Après avoir atteint Eidfjord, nous profitons pleinement de la chaleur du soleil avant de chercher un camping adapté.

Le Ringøy Gard Camping, qui fait partie du Ringøy Camping, mais qui est un peu plus petit et plus confortable, offre tout ce que nous espérions depuis quatre jours : une excellente situation, des propriétaires très sympathiques, des installations sanitaires avec des toilettes fixes et de l'eau chaude en abondance pour une bonne douche et un ponton pour la pêche, où nous réussissons sans peine à pêcher notre premier maquereau.

Dans le grand garage arrière de l'HYMER ML-T CrossOver, nous avons aisément pu ranger tout notre équipement, pourtant très volumineux.
Larissa Lintner
Auteure et fan de camping

Dîner aux chandelles

Aujourd'hui, direction Voss (ou Vossevangen). Elle est connue de tous pour sa source Ă  la puretĂ© exceptionnelle, Ă  +/- 20 minutes de route. La ville elle-mĂŞme n'est pas très grande, mais avec son emplacement au bord du lac Vangsvatnet, elle vaut vraiment le dĂ©tour.
Nous passons la nuit sur un parking derrière le Spar Ă  Bjørkheim. A première vue ce parking peut paraĂ®tre peu agrĂ©able par rapport aux derniers endroits oĂą nous avons passĂ© la nuit, mais c'est un tort. En effet, avec ses tables rondes au bord de l'eau, dans laquelle les lumières se reflètent merveilleusement, les paysages de montagne en arrière-plan, les petites maisons rouges sur les mini-Ă®les qui s'Ă©tendent devant nous et le trafic intense de bateaux entre les deux, l'ensemble du dĂ©cor est plutĂ´t romantique, parfait pour un dĂ®ner aux chandelles accompagnĂ© d'un petit verre de vin blanc. Le lendemain matin, nous avons mĂŞme la possibilitĂ© de faire du stand up paddle.

Bergen - une petite ville norvégienne pleine de charme tout en étant urbaine

Connue pour ses maisons en bois colorĂ©es aux pignons pointus et son cĂ©lèbre marchĂ© aux poissons situĂ© directement sur le port, Bergen est un endroit de rĂŞve, que nous avons la chance d'avoir sur la route de notre prochaine Ă©tape. Nous sommes dĂ©jĂ  allĂ©s deux fois Ă  Bergen, mais aujourd'hui, c'est la première fois que nous y allons sous un soleil radieux. Nous y passons ainsi un agrĂ©able après-midi Ă  faire du shopping.

En route pour le ferry

Nous continuons notre route en ferry. Notre premier ferry de la journĂ©e part de LeirvĂĄg, Ă  quelques kilomètres seulement de notre lieu d'hĂ©bergement Ă  Vardetangen. Une fois arrivĂ©s Ă  SløvĂĄg, nous profitons du paysage idyllique de la Norvège en nous rendant Ă  Rutledal, et de lĂ , nous continuons en bateau jusqu'Ă  Rysjedalsvika.

Petite info en passant :

En Norvège on n'encaisse plus d'argent sur le ferry, mais, tout comme sur l'autoroute, on scanne automatiquement la plaque d'immatriculation de la voiture. La facture est ensuite envoyée par courrier à la maison. Malheureusement, cela ne permet pas toujours de connaître les coûts... Sur les routes à péage que nous empruntons, ceux-ci sont en revanche bien indiqués. Le paiement par carte de crédit y est toujours possible.

 

Après une belle journĂ©e, nous terminons la soirĂ©e tranquillement au bord du lac Harefossen. Nous y trouvons un super emplacement sur une partie laissĂ©e Ă  l'abandon de la route 57, qui passe dĂ©sormais, en parallèle, dans un tunnel.
Le lendemain matin, nous passons par Dale et longeons la côte jusqu'à Førde, puis Klakegg. Un petit peu au-dessus de Klakegg se trouve une superbe vallée de montagne, entourée d'un petit ruisseau, qui invite à la randonnée.

Voyager au lieu de lire ?

DĂ©couvrez maintenant l'HYMER ML-T ou alors l'HYMER ML-T CrossOver et commencez votre propre aventure dès aujourd'hui.

Le spectacle de la nature

Le temps est de la partie et nous profitons du beau ciel bleu Ă  l'heure du dĂ©jeuner pour faire une petite randonnĂ©e avant de reprendre la route. Nous traversons des montagnes, longeons des lacs et des ruisseaux et arrivons au camping Mindresunde. C'est un camping que nous recommandons vivement et qui a beaucoup Ă  offrir. Le camping se trouve directement au bord d'un lac dans lequel on peut pĂŞcher (avec une carte de pĂŞche Ă  5 euros, Ă  acheter sur place). En plus, ce soir-lĂ , le ciel est Ă©toilĂ©. C'est un magnifique spectacle qui s'offre Ă  nous avec la voie lactĂ©e qui se reflète dans le lac et les contreforts du glacier Jostedalsbreen qui disparaissent lentement au crĂ©puscule. Avec les deux cuisines des camping-cars et un barbecue Enders en complĂ©ment, nous prĂ©parons un dĂ®ner princier.

Un peu de shopping

Nous sommes maintenant à un peu plus de la moitié de notre séjour en Norvège et le temps, encore estival au début, se rafraîchit lentement. Nous décidons d'aller encore un peu plus au nord, en direction d'Ålesund. En chemin, nous découvrons un super magasin : Devold et Helly Hansen Outlet à Langevåg, ce qui nous donne l'occasion de nous équiper un peu mieux pour affronter le froid nordique. Arrivés à Ålesund, nous décidons d'aller faire un tour en stand up paddle et de flâner un peu dans cette ville portuaire accueillante de la côte ouest. Après un très bon fish 'n' chips, nous partons en fin d'après-midi pour Åndalsnes, où nos deux pêcheurs attrapent d'autres maquereaux sous les derniers rayons de soleil.

Des animaux comme voisins

Nous remontons vers les Highlands et reprenons les chemins de terre. Mais avant, nous allons voir à Lesja la superbe église en bois avec son cimetière. En accord avec le musée local, il y a une visite guidée (gratuite pour les moins de 16 ans). Peu après Lesja, nous quittons la Fv496 en direction de Dombås sur la Slådalsvegen. Comme nous le constatons rapidement, nous ne sommes pas les seuls à circuler sur cette route non goudronnée. En effet, comme au Pays de Galles, les moutons pullulent sur la route et bloquent également de temps en temps la circulation. Notre point final de la journée, pour dîner une fois de plus dans un décor de rêve, se trouve au milieu de nulle part, avec trois chevaux pour voisins.

0 degré

Les Highlands sont tout simplement notre lieu de prédilection lorsque le temps est à nouveau ensoleillé. Avec les rayons du soleil qui brillent sur les buissons steppiques, l'ensemble du décor ne ressemble déjà presque plus à la Norvège typique, mais à "Out of Africa l'Afrique", à quelques degrés près. Hannes, notre cuisinier, prépare ce soir-là un filet de bœuf avec des tagliatelles et du chou rouge, que nous dégustons avec un délicieux vin rouge italien, tandis que le soleil disparaît derrière les montagnes dans ce vaste panorama. Mais s'il fait beau et même plutôt chaud en journée, le froid s'installe dès le début de soirée. La nuit il fait pas loin de 0 degré. Mais nous savons nous débrouiller et avec un feu de camp pour nous réchauffer, nous ne sentons presque plus le froid.

Une aiguille dans une botte de foin

Le lendemain nous cherchons un camping. Cela s'avère ĂŞtre une tâche bien plus difficile que la recherche d'un emplacement habituel. Dès le matin, nous avons Ă  nouveau quittĂ© le plateau pour nous rendre au supermarchĂ© le plus proche, juste avant Otta. Le plan Ă©tait d'aller au camping de Dale. Cependant, nous avons constatĂ© peu après que celui-ci Ă©tait dĂ©jĂ  fermĂ© dĂ©but septembre. Ce problème n'est malheureusement pas un cas isolĂ© dans la rĂ©gion. Nous continuons donc en direction de Lillehammer. Sur le trajet, nous essayons d'Ă©viter autant que possible l'autoroute, qui est très chère. Mais nos tentatives Ă©chouent lorsque la route que nous utilisons pour contourner la ville se termine par deux gros blocs de bĂ©ton. Nous devons donc retourner sur l'autoroute... En fin de journĂ©e, nous trouvons enfin un beau camping ouvert, en dessous de Ringebu, directement au bord de la rivière GudbrandsdalslĂĄgen.

Plus frais que frais

Après quelques discussions sur la suite de notre itinĂ©raire, nous dĂ©cidons de planifier notre retour par la Suède. Après un bref arrĂŞt Ă  Lillehammer, nous prenons donc la direction d'Oslo, oĂą nous trouvons un parking idĂ©al pour nous, situĂ© dans la pĂ©riphĂ©rie d'Oslo, dans la baie de Bogenbukta. Pour notre plus grand bonheur, nous avons ici aussi une vue spectaculaire sur des nuances de rouge, de mauve et de rose qui se reflètent dans l'eau, tandis que nous dĂ©gustons notre "bière de fin de journĂ©e".

Le lendemain, sous un soleil radieux, nous nous aventurons une nouvelle fois dans les eaux du Bunnefjorden et y rencontrons, à notre grand étonnement, de nombreuses moules. Et comme nous avons un cuisinier avec nous, il sait immédiatement quoi en faire. C'est ainsi que notre dernière nuit en Norvège se termine, avec un peu de nostalgie et de nombreux souvenirs, sur une assiette de pâtes aux moules, bien plus fraîches que celles du marché aux poissons.

La Suède

Notre mĂ©lancolie ne fait pas long feu avec encore de merveilleux souvenirs lors des deux jours restants en Suède. Nous nous arrĂŞterons notamment au bord de lacs, notamment le Ned Färingen et celui de Göteborg avant de rentrer chez nous par la route. Mais nous serions volontiers restĂ©s un peu plus longtemps dans ce nord magique et lĂ©gendaire.

Quelle sera votre prochaine destination ?

Que ce soit pour des vacances au ski dans des paysages enneigés enchanteurs ou plutôt pour aller à la plage en été : avec les camping-cars et les camper vans HYMER, vous êtes prêt pour chaque aventure. Choisissez le véhicule qui vous convient et mettez-vous en route.

Ă€ chaque aventure son HYMER

Chaque HYMER permet d’écrire une histoire comme celle-ci.
Dans notre aperçu des modèles, vous trouverez Ă  coup sĂ»r le camping-car ou fourgon amĂ©nagĂ© parfait pour vos prochains voyages.

S’abonner à la newsletter
RĂ©server un essai
Trouver un distributeur
Configurateur